vendredi 27 octobre à 20h30
Don’t try jazz poétique
l’épitaphe que l’on trouve sur la stèle de Bukowski, a donné son titre à ce spectacle qui entremêle scéniquement un comédien et un quintet de Jazz. 
Il y a un rossignol bleu dans mon cœur qui veut sortir
mais je l’arrose de whisky
et de fumée de cigarettes
et les putes, les patrons de bar et les épiciers
ne sauront jamais qu’il est là.
Bukowski est l’écrivain américain dans toute sa splendeur, ancré dans la ville des anges (déchus pour la plupart), et aucune musique ne correspond plus à Bukowski que le Jazz, musique américaine, urbaine, faite d’excès et de fulgurances. 
Bukowski et le Jazz habitent le même pays, au même moment, il nous semblait donc tout naturel de les associer sur une scène.
 

Sébastien Joulie / Guitare 
Julien Bertrand / Trompette 
Pierre-ANtoine Chaffangeon / Claviers 
Stéphane Foucher / Batterie 
Nicolas Guérin / Comédien / 
Willy Play / Mise en scène

Afin d’en savoir plus sur ce spectacle, vous pouvez retrouver des extraits vidéos via les liens suivants : https://vimeo.com/190271739 et https://vimeo.com/198584292 / mot de passe : bukowski
 
 
samedi 28 octobre à 20h30
Ultra Light Blazer jazz / rap
Formation réduite de Light Blazer, est née de la volonté de Jonas Muel (saxophoniste, compositeur) et Edash Quata (MC, Textes) d’aller plus loin dans leur collaboration, de tenter d’unir au plus juste le rap à la musique vivante. Les textes se lient aux mélodies et métriques, et la musique s’imbrique au flow.
Avec pour modèles, Steve Coleman, Omar Sosa, Quite Sane qui ont intégré le rap à leur musique, Ultra Light Blazer cherche par le dialogue soliste/MC à tendre vers un son unique. Dialogue auquel répond comme un écho, l’échange tonique de Julien Sérié à la batterie, Mathieu Debordes aux claviers, et Guillaume marin à la basse.
 
Jonas Muel Saxophone / Composition 
Edash Quata MC / Paroles 
Guillaume Marin Basse 
Mathieu Debordes Claviers 
Julien Sérié Batterie
Les commentaires sont fermés.